Mon CV
Réalisations

 

Calendrier
Liens

 

Histoires
Sydney 2000
Salt Lake City 2002

 

Escrime
Drapeaux

Histoires olympiques


1904 : Saint Louis

Sports
athlétisme, aviron, boxe, cyclisme, croquet (roque), escrime, gymnastique, haltérophilie, lacrosse, lutte, natation, plongeon, tennis, tir à l'arc, water-polo

Les troisièmes Jeux Olympiques de l'ère moderne devaient se dérouler en 1904 à Chicago, mais une Exposition Universelle devait se tenir à Saint-Louis, et devant la pression des organisateurs de cette exposition qui menaçaient de tenir leurs propres jeux, le CIO décida de transférer les JO à Saint-Louis.

Comme à Paris 4 ans auparavant, les Jeux étaient jumelés avec une Exposition Universelle et durèrent plus de 5 mois. Les conditions de compétition étaient tout aussi difficiles qu'à Paris, et encore une fois bon nombre de médaillés ne savaient pas qu'ils avaient participé aux Jeux Olympiques. A cause de l'éloignement avec l'Europe, peu de nations européennes se déplacèrent, et il y eut moins d'athlètes et de nations représentées qu'à Paris.

Parallèlement aux manifestations officielles, eurent lieu des «Journées anthropologiques», auxquelles participaient des concurrents de peuples faisant partie de l'Exposition Universelle. Les épreuves étaient moins des épreuves olympiques que des épreuves de foire.

Plusieurs sports allaient entrer dans le giron olympique. La boxe et le plongeon allaient ainsi rentrer au programme pour ne plus le quitter, même si la boxe fut absente en 1912. Sept catégories étaient inscrites au programme :
MoucheCoqPlumeLéger
WelterMoyensSuper Lourds 
L'américain Oliver Kirk réussit l'exploit de remporter 2 médailles d'or dans 2 catégories différentes cette année-là : en coq et en plume.

Le lacrosse, sport d'équipe d'origine canadienne et ressemblant quelque peu au hockey, ne fit qu'une brève apparition en 1904 et 1908 au programme officiel, et fut sport de démonstration en 1928, 1932 et 1948. Le basket-ball fut sport de démonstration, avant de gagner définitivement sa place en 1936.

La lutte et l'haltérophilie font leur retour. La lutte, contrairement à 1896 où il y avait eu la spécialité gréco-romaine, propose la spécialité libre, avec un système de catégories de poids. En haltérophilie, en plus de l'arraché à 2 bras, apparaît le développé, qui ne sera plus olympique ensuite.

Parmi les sports présents à Paris, cinq ne sont pas disputés à Saint-Louis : le cricket, qui ne reviendra plus aux Jeux, l'équitation, le rugby, le tir et la voile.

En athlétisme, quelques épreuves apparaissent, principalement des courses disputées sur des distances anglo-saxonnes et non métriques pour la seule fois dans l'histoire des JO. Elles remplacent certaines épreuves disputées à Paris. L'épreuve du combiné préfigure celle du décathlon.

En aviron, les 5 épreuves disputées sont encore olympiques de nos jours.
SkiffDeux sans barreurDouble-scullQuatre sans barreurHuit

Le croquet fit à Saint-Louis sa dernière apparition olympique sous le nom de "Roque". Pour le golf, ce fut aussi la dernière apparition olympique officielle.

En cyclisme, n'eurent lieu que des épreuves sur piste, et exclusivement sur des distances anglo-saxonnes.

En escrime, pour la première fois aux JO, se déroula une épreuve par équipes, en fleuret. Il y eut aussi une épreuve de canne qui fit là sa seule apparition au programme.
Fait unique, l'Américain Van Zo Post remporta une médaille individuelle dans les 4 disciplines.

La gymnastique comportait 12 épreuves, dont certaines sont encore au programme aujourd'hui* :
Anneaux*Barre fixe*Barres parallèles*Cheval d'arçon*
Saut de cheval*Concours général (équipes)*Concours général (individuel)*Massues
Combiné : 4 épreuvesCombiné : 9 épreuvesTriathlonMontée à la corde
L'épreuve de triathlon consistait en fait en une course de 100 yards, le lancer du poids et le saut en hauteur, mais elle rentrait dans le programme de gymnastique selon l'école allemande.

En natation, comme en athlétisme et en cyclisme, les épreuves se disputèrent sur des distances anglo-saxonnes. Saint-Louis accueillit pour la première fois des épreuves de brasse.

Le tennis ne vit s'affronter que des hommes, en simple et en doubles.

Le tir à l'arc fut le seul sport où l'on vit une présence féminine à Saint-Louis.

Quant au water-polo, il se déroula dans un bassin de l'Exposition Universelle où venaient s'abreuver les animaux...


<< 1900 : Paris Sommaire Glossaire 1906 : Athènes >>
  © Michel RELET 2000-2002.
Si vous avez des remarques, des suggestions, n'hésitez pas à me contacter.